Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Programme

11 juil. 2017 - 6 oct. 2017

Création dans l’espace – place de Jamblinne de Meux

À partir de 11 juillet 2017 pour trois mois, les étudiants de la Faculté de Design et d’Art de L’Université de Bohême de l’Ouest à Pilsen présenteront leur projet « Églises oubliées » à Bruxelles. Il s’agirait d’une installation des plusieurs statues en bois sur la place Jamblinne de Meux, le siege de la Représentation de la région de Pilsen a Bruxelles. L’installation va accompagner une exposition des toiles externes sur le projet original Le Centre tchèque avec la Représentation de la Région de Pilsen à Bruxelles vous invite à l’ouverture de l’exposition le 11 juillet 2017 apd 18 heures.

Project Églises oubliées

Il s’agit d’un concept mis en place dans les églises abandonnées dans la région frontalière de la République tchèque entre 2012 et 2015. Douze installations y ont été réalisées par des étudiants. Le but de l'exposition dans les églises endommagées est d'indiquer la longue histoire de ces lieux, qui ont pu garder leur force intérieure, bien que l'attention de nos jours soit détournée vers des valeurs tout à fait différentes.

Le point culminant du projet a été la création d'une toute nouvelle piste « de pèlerinage » en 2015, qui relie 20 monuments sacrés qui ont été condamnés à se dégrader dans le régime communiste. Les visiteurs de l'exposition à Bruxelles pourraient vivre l'atmosphère de ces lieux perdus grâce à la documentation photographique de 12 églises abandonnées de la région de Pilsen, qui sera accompagnée d'un projet sculptural de grand format situé dans le parc en face de la maison de Pilsen à Bruxelles.

 Les étudiants des ateliers du professeur Jiří Beránek se consacrent le plus souvent à « land- art » ou à l’art in situ. L’espace et sa perception sont essentiels pour le processus de leur création. Ils ne réalisent pas des simples sculptures-objets, ils adressent très clairement l’entourage des statues. Land art s'est développé à la fin des années 60 aux États-Unis dans le cadre de l'intérêt contemporain des artistes de la création, qui dépend intellectuellement et physiquement du site spécifique. Une œuvre d'art, qui est créée inséparablement dans le contexte de son lieu d'origine, s'appelle «site specific». L'artiste entre dans une nouvelle relation avec le paysage "sauvage" et le décor de la ville moderne. Le résultat : le public s'implique dans l’art in situ et il est poussé à ressentir ce qui l’entoure. L'exposition à Schaerbeek, Bruxelles, ne sera pas différente -  c’est aussi un lieu unique pour présenter le travail des étudiants. Laissez-vous inviter à s'arrêter dans les rues du quartier européen bruyantes et passez un moment de réflexion sous une branche de l’arbre ou peut-être sous les voutes d’une église mi-détruite.

 

Quand:  vernissage le 11 juillet 2017, 18h00 (à voir jusqu’au 6 octobre)

: Place de Jamblinne de Meux 31, Bruxelles

Plus d’information dur le projet (en anglais) ICI

 

 

 

Lieu:

Place de Jamblinne de Meux 31, B-1030 Brusel - Schaerbeek

Date :

A partir du : 11 juil. 2017
Jusqu'au : 6 oct. 2017

Organisateur:

Le Centre tchèque est coorganisateur de l'événement


Me rappeler l'événement

jours à l'avance