Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Nouvelles

Toutes les nouvelles

Edvard Beneš ou le miroir du destin tchèque au XXe siècle

par Antoine Marès, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sous le haut patronage de S. E. Mme Milena Vicenová, Ambassadeur - Représentante permanente de la République tchèque auprès de l'Union européenne. Suivi d'un verre d'amitié.

En  traitant d’Edvard Beneš, cette conférence sera au cœur de la politique européenne de la première moitié du 20ème siècle. Comment la carte de l’Europe a-t-elle été redessinée dans l’immédiat après Première Guerre mondiale ? Comment les petits États pouvaient-ils s’imposer et subsister sur la scène internationale dans l’entre-deux-guerres ? Comment restaurer l’indépendance après avoir disparu dans la tourmente nazie ? Comment maintenir son autonomie dans une Europe soumise à la tutelle des « libérateurs » ? Tels sont les défis auxquels Edvard Beneš a eu à répondre pendant plus de trente années d’activité politique et internationale.

 Assistant de sociologie à l’Université Charles de Prague en 1913, exilé pendant la Première Guerre mondiale en France, ministre des Affaires étrangères de 1918 à 1935, président de la République de 1935 à 1938, puis leader de l’exil et à nouveau président de la Troisième République entre avril 1945 et juin 1948, Edvard Beneš (1884-1948) est la personnalité emblématique de l‘émergence étatique tchécoslovaque et de la tragédie tchèque au XXe siècle.

 ___________________________________________________________________________________________________

 Antoine Marès occupe la chaire d’histoire de l’Europe centrale contemporaine à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne depuis 2004 après avoir été à la tête du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) de Prague. Il dirige actuellement l’Institut Pierre Renouvin et le master Histoire contemporaine des relations internationales et des mondes étrangers (Université Paris 1) ainsi que la revue Relations internationales. Il a présidé de 2002 à 2007 l’Institut d’études slaves, dont il est actuellement vice-président.

Choix d’ouvrages récents : Histoire des Tchèques et des Slovaques, Perrin-Tempus, 2005, Europe médiane. Aux sources des identités nationales (co-dir.), Institut d’études slaves, 2005, Europe et culture. Du rêve européen aux réalités (dir.), IES, 2005, Culture et politique étrangère des démocraties populaires (dir.), IES, 2007. Hubert Masařík, Le dernier témoin de Munich. Un diplomate tchécoslovaque dans la tourmente européenne (1918-1941), Lausanne, Éditions Noir sur Blanc, 2006 (traduction, introduction, annotation). T. G. Masaryk, un intellectuel européen en politique 1850-1937 (co-éd.), IES, 2007, « Mémoire de la Première Guerre mondiale  en Europe médiane » (dir.), Guerres mondiales et conflits contemporains, octobre 2007/228, PUF. Lieux de mémoire en Europe centrale (dir.), IES, 2009. La Tchécoslovaquie, sismographe de l’Europe (dir.), IES, 2009. Les intellectuels de l’Est exilés en France (co-dir.), Paris, IES, 2011.

 
Lieu:

Représentation permanente de la République tchèque auprès de l'Union européenne, rue Caroly 15, 1050 Bruxelles (Métro Trône)

Date :

8 juin 2011 19:00

Organisateur:

Centre tchèque