Česká centra, Czech Centres

Česká centra / Czech centres - logo

Communiqués de presse

Deuxième édition du « Czech Film Year » au cinéma STYX

Bruxelles, le 15 janvier 2013: Le Centre tchèque à Bruxelles et le cinéma Styx, avec le soutien de la Région de Moravie-Silésie et de la Région d'Ústí vous invitent à la deuxième édition du festival « Czech Film Year 2013 au cinéma Styx ». L'année dernière, ce festival a connu un succès extraordinaire. Le Centre tchèque et le cinéma Styx ont à nouveau choisi neuf films de genres différents réalisés après 1989, qui décrivent très bien le «monde tchèque» à travers plusieurs générations. Tous les films sélectionnés proviennent de célèbres réalisateurs tels que Bohdan Sláma, F.A.Brabec, Jan Hřebejk, Jan Svěrák et d'autres.

« Le film tchèque a une très bonne réputation dans le monde  et nous tenons à offrir aux spectateurs non seulement des films de l'année dernière, mais plutôt un aperçu des meilleurs films réalisés au cours des 20 dernières années », explique Kristina Prunerová, directrice du Centre tchèque à Bruxelles.

Les projections auront lieu chaque dernier lundi du mois à partir de 19:30 heures pour 3,50 €. Les films seront en version originale avec sous-titres anglais. La saison débutera le 28 janvier avec le film de Petr Zelenka "Knoflíkáři", une comédie noire culte.

« Le film tchèque a une bonne réputation à l'étranger, obtient de nombreux prix dans des festivals prestigieux et est capable d'atteindre un public de tous âges. La Région de Moravie-Silésie est toujours heureuse de soutenir des projets à l'étranger qui permettent de visualiser la qualité de la culture tchèque et « Czech Film Year 2013 au cinéma Styx », organisé par le Centre tchèque à Bruxelles, en fait partie » ajoute la représentante de la Région de Moravie-Silésie Mme Věra Janáčková.

Cette année, la sélection des films a encore abordé le sujet du régime totalitaire en Tchécoslovaquie, par exemple, avec la comédie musicale de Jan Hřebejk « Big Beat », qui capte l'atmosphère oppressante des années 50, et d'autre part, le désir de liberté, d'indépendance et de rock and roll. Le deuxième film de Jan Hřebejk, qui sera projeté cette année, porte le nom « Divided We Fall » et se déroule lors de l'occupation allemande de la Tchécoslovaquie pendant la Seconde Guerre mondiale. Inversement la comédie « The Elementary School » de Jan Svěrák, qui traite de la relation de l’enseignant Igor Hnízdo avec sa classe de garçons apportera une atmosphère euphorique d’après-guerre. Du même réalisateur provient le road movie « The Ride », ou comme le dit le slogan: un seul film avec deux garçons, une fille, un cabriolet vert et des jeux d’été.

« Je suis heureux que la Région d'Ústí peut être impliquée dans la présentation du cinéma tchèque à l'étranger. Je crois que les films sélectionnés, qui sont en République tchèque très populaire, attireront de nombreux spectateurs étrangers et peut-être même les inciteront à visiter notre pays et notre région », a déclaré le préfet de Région d’Ústí Oldřich Bubeníček.

Sur les relations interpersonnelles, les spectateurs peuvent s'attendre à la comédie « Some Secrets » enquêtant sur le voyage particulier d’une famille, de la réalisatrice Alice Nellis et au film « Something Like Happiness », réalisé par Bohdan Sláma, qui est l'histoire émouvante de la relation fragile entre deux jeunes gens qui développe peu à peu un véritable amour l'un pour l’autre. Cette catégorie comprend également le film incontestablement intime d'une jeune fille qui est coincé entre l'enfance et l'âge adulte « Night Owls » de Michaela Pavlatová. Et enfin une mention spéciale pour le film « Wild Flowers » de F. A. Brabec, qui raconte sept histoires de désirs extrêmes, d’obsessions, d'égoïsme etc. Le film est inspiré des ballades de K. J. Erben.

Pour plus d’informations contactez: Kristina Prunerová, Centre tchèque à Bruxelles, Email: prunerova@czech.cz, GSM: +32 479 490 493.